mutuelle-moins-chere.biz

Comparez les taux de remboursements des mutuelles les moins chères

Prestation de compensation du handicap : quelle mutuelle choisir en plus de l’allocation compensatrice de perte d’autonomie

La prestation de compensation du handicap (PCH) propose une assistance financière aux personnes en perte d'autonomie âgées de moins de 60 ans.

Elle est à compléter par une mutuelle santé moins chère avec des remboursements adaptés aux handicapés pour réduire les restes à charge liés aux thérapies, rééducations, soins de confort et les équipements nécessaires (chaise roulante, lit médicalisé, etc.).

Découvrez comment demander et obtenir la prestation compensatoire du handicap.

Par la même occasion, faites vos devis gratuits en ligne et accédez à une mutuelle santé ajustable selon vos exigences.

Prestation de compensation du handicap : conditions et procédures pour demander cette aide

La prestation de compensation du handicap, s’adresse aux personnes de 0 à 60 ans, dans l’incapacité totale d’effectuer les tâches de la vie courante ou qui éprouvent des difficultés pour : se déplacer, communiquer, etc.

La PCH est accordée sans imposer un plafond de revenue et elle est à demander auprès des institutions suivantes :

  • Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)
  • Maison du Département Solidarité (MDS)
  • Centre Communal ou Intercommunal d'Action Sociale (CCAS, CIAS).

Le dossier complet d'une demande de PCH comporte :

départementale des personnes handicapées

Il est à noter que les prestations compensatrices d'handicap sont cumulables avec d'autres allocations selon l'âge du bénéficiaire :

  • les moins de 20 ans : (ou leurs tuteurs), ont le droit de joindre la PCH à l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH).
  • les plus de 20 ans : peuvent la cumuler avec l'allocation pour adulte handicapé (AAH) et ses compléments (majoration pour la vie autonome ou garantie des ressources).

Dans ce cas, ils renoncent à la CMU, voir même à l'aide pour l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS). Si tel est votre situation, le mieux est de vérifier votre éligibilité à l'ACS avant d'en faire la demande.

En cas d'urgence, il est recommandé de recourir à l'aide pour l'hospitalisation à domicile et de se munir d'une mutuelle sans délais de carence afin d'affronter sereinement les frais médicaux pressants, le temps de l'obtention de la PCH.

De ce fait, réalisez vos devis instantanés et faites le bon choix entre toutes les offres qui vous sont présentées en ligne.

Mutuelle spécialisée en médecine douce : choisissez celle qui vous convient en cas d'handicap permanant ou temporaire

« Mutuelle-moins-chere.biz » propose les meilleures mutuelles spécialisées en médecines douces. Elles permettent d'avoir des remboursements qui peuvent atteindre les 400 € / an pour les thérapies alternatives les plus recommandées aux personnes en perte d'autonomie qu'elles soient alitées ou sur des chaises roulantes ; c'est le cas de :

  • l'ostéopathie : pour améliorer les fonctions de l'organisme, prévenir les escarres, etc.
  • la chiropractie : pour soulager de nombreux maux musculo–squelettiques, etc.
  • la réflexologie : pour favoriser le bien-être et dissiper les tensions musculaires.

En effet même avec la PCH et des prises en charge à 100 % en cas d’affection longue durée (ALD), plusieurs handicapés renoncent à recourir aux thérapies complémentaires à cause des restes à charge élevés.

Cependant, il suffit de choisir l'une des nombreuses mutuelles qui proposent des forfaits spéciaux pour les médecines douces pour être remboursé et soulagé de plusieurs maux causés par un handicap.


Prestation compensation handicap : pour qui et de combien est-elle ? Evaluation 4.9 sur 5 note basé sur 8 avis